Le SNALC prend acte de l’annonce faite par le président de la République à Marseille quant à l’introduction des mathématiques pour tous en première par le biais d’une option.

Pour le SNALC, il y a eu une certaine écoute des réticences émises car le choix de l’option désorganisera moins les établissements.

Mais cette annonce tardive et l’attente d’un programme pas encore clairement établi ne sauraient satisfaire notre syndicat.

Par ailleurs, pour le SNALC, cette introduction d’une heure et demi de mathématiques en première n’a jamais été la solution aux difficultés relatives à cette discipline.

Print Friendly, PDF & Email
 
Partager