Le SNALC Réunion apporte tout son soutien à la collègue agressée par des élèves hier ainsi qu’à l’ensemble des personnels sous le choc au L.P Rontaunay.

Le SNALC rappelle que l’autorité et le respect de l’enseignant doivent demeurer la règle.
Les chefs d établissements ont pour mission de garantir aux enseignants de pouvoir transmettre les connaissances en toute sécurité au sein des établissements scolaires.
Dans ce cas précis, la protection fonctionnelle, l’accompagnement et le soutien des gouvernance locale et académique pour la collègue sont impératifs.

Le SNALC n’a de cesse d’exhorter les hiérarchies intermédiaires d appliquer le plan prévention violence.
De même l’interdiction du téléphone portable pour les élèves dans les EPLE est une solution évidente pour ce cas de violence au LP Rontaunay.

Guillaume Lefevre
Président SNALC Réunion Mayotte

 


Le SNALC apporte son entier soutien au professeur agressé au lycée Rontaunay. Le SNALC demande à l’académie de mettre enfin en place le plan prévention violence dans l’académie et de demander le respect des règlements intérieurs des établissements souvent bafoués. Les professeurs seuls face à ces actes de violence manquent de soutien. L’Etat doit garantir leur sécurité et mettre en place des mesures pour les protéger dès les premiers signes d’agressivité. Les règlements Intérieurs doivent être renforcés et des sanctions mises en place quand les règles de vie au sein d’un centre scolaire ne sont pas respectées.

Pour le SNALC Réunion,

Jérôme MOTET

0692776100


 

image_pdfExporter en PDFimage_printImprimer
 
Partager