Après avoir réussi le concours CAPLP, une cinquantaine de lauréats réunionnais se sont vu affectés dans des régions de l’Hexagone pour leurs années de stage. De nombreux recours ont été déposés par les stagiaires ainsi que par le Syndicat national des lycées et collèges (SNALC), recours qui ont été refusés. Les stagiaires sont tournés vers les élus réunionnais.

De « longues démarches, semées de refus »

« Nous ce qui nous choque c’est le délai qu’ils nous laissent, il faut qu’on soit en métropole en fin août. J’ai demandé un recours parce que j’ai 2 enfants en bas âge, c’est très compliqué pour une famille de déménager comme ça » explique une des stagiaires. Carole Gigan, membre du SNALC, évoque de « longues démarches, semées de refus, qui pourraient peut-être resigner les étudiants à démissionner ». 

Lire la suite sur le site de l’info.re

image_pdfExporter en PDFimage_printImprimer
 
Partager