Avant toute chose, le SNALC tient a rappeler qu’ il s’est toujours opposé au PPCR privant les PLP d’une reconnaissance réelle de leur investissement, de leur travail et de leur conscience professionnelle. Leurs mérites ne sont plus reconnus ni récompensés.

Les quotas seuls ne peuvent expliquer des avis très satisfaisants ou satisfaisants alors que les items soulignent des résultats excellents.

Que dire de nos conditions de travail qui se sont totalement dégradées depuis la Reforme de la TVP ?

Des emplois du temps lourds sur toute la semaine, des dispositifs inutiles et inapplicables, des heures de disciplinaires réduites au strict minimum. Voila !’application forcée de la Co intervention et du chef d’ œuvre qui ont appauvri et déprofessionnalise la formation en LP.

Les diplômes obtenus par CCF et les familles de métiers expliquent le manque de savoir-faire de nos élèves.

Le SNALC a alerte la DSM sur les maquillages pratiques par certaines directions pour valider leur TRM avec des DGH insuffisantes. Ces tours de passe-passe ont entrainé des pertes de postes et une profusion de BMP qui vont encore amplifier nos difficultés au quotidien et la souffrance au travail des PLP non considérée.

Le non versement de la prime ZEP atteste et reste un signe de la déconsidération dont sont victimes les collègues concernés. Ils attendent cette prime qui est légale et ordonnée par le MEN. Cette attente rajoute a la situation cristallisée sur l’actualisation effective des promotions d’échelon.

II en est de même pour la délivrance trop tardive des arrêtés pour valider les dossiers de départ a la retraite des PLP a leur nouvel échelon.

Le SNALC s’interroge sur les pratiques d’affectation obligatoire de collègues TZR a l’année dans certaines disciplines connexes par l’inspection mais interdisant  à ces mêmes PLP de pouvoir participer a !’intra dans ces autres disciplines. Nous exhortons !’inspection et la OPES a réétiqueter et ouvrir certains postes chair pour ouvrir le mouvement des PLP qui sera statique avec la reforme des concours et des stagiaires sur 18h privant les titulaires de pouvoir muter sauf ceux frappés de MCS…. Et encore sur quels compléments de service?

A ce   propos, le SNALC insiste à la nécessité d’ organiser une réunion avec les OS représentatives pour l’intra et les éléments du barème. Le serv1ce du mouvement doit être bien nostalgique de notre présence et de notre travail commun tant utile !

Pour en venir a ce qui nous réunit ce jour, nous encourageons l’administration a consentir a des révisions davis. L’année dernière, le fait qu’aucun PLP en ait bénéficié a été ressenti comme une grande et profonde injustice. Même un inspecteur par, son abstention, l’avait reconnu et formulé lors de sa prise de parole en CAPA.

Par ce geste bienveillant, leitmotiv de l’administration dont font toujours preuve les PLP, vous permettrez d’atténuer le manque de considération, la discrimination et la souffrance de ces personnels.

Print Friendly, PDF & Email
 
Partager