Le SNALC accueille positivement les annonces faites ce jour par Jean-Michel Blanquer sur le report et l’adaptation des épreuves du baccalauréat, qui répondent à ses demandes et à celles des collègues.

Le report des épreuves de spécialité en mai est une solution de compromis valable, qui permettra aux collègues de préparer l’ensemble des élèves aux attendus de l’examen, alors que les conditions d’enseignement ont été très perturbées depuis 2 ans.

Le SNALC valide également le pragmatisme à l’œuvre dans la suppression de l’attestation de langues vivantes, la diminution du nombre de textes pour l’oral de français ou la réduction de la durée des périodes de formation en milieu professionnel.

Le SNALC appelle que la pandémie a mis au jour les problèmes structurels de la réforme du baccalauréat, et qu’il faudra rapidement revoir cette réforme, dont le calendrier est intenable.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 
Partager