“Le financement public de l’apprentissage, qui participe à l’abaissement du “coût du travail”, est attribué massivement aux entreprises sans aucune contrepartie.”

Des attaques multiples et brutales

L’enseignement professionnel initial public est la cible d’attaques récurrentes depuis de nombreuses années. Certain·es le considèrent trop coûteux, quand d’autres le prétendent éloigné des besoins des entreprises -voire pire, le discréditent en le qualifiant de “pourvoyeur de chômeurs et chômeuses”. Alors que l’apprentissage est plébiscité dans les médias et présenté comme LE modèle d’excellence

Lire la suite sur le site 

 

image_pdfExporter en PDFimage_printImprimer
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •