Madame la Rectrice, mesdames et messieurs les membres du  CTA,

   La dotation négative en postes cette année scolaire après 3 ans de suppressions s’abat encore sur le secondaire dans notre académie. Ce ne sont pas les 0.3 % de baisse démographique qui peuvent justifier ces coupes sombres. Le solde en collèges et lycées est lourd à porter avec -45 et -25 respectivement, alors que l’hétérogénéité, les violences scolaires, les réformes successives exigent un encadrement fort. Au lieu de cela, les risques-psycho sociaux sont accrus, dûs à une culture de la réunionnite et une interprétation erronée des statuts des enseignants et des références constantes aux 1607 h alors que le statut des professeurs est  dérogatoire.

    L’année à venir dans le secondaire sera extrêment compliquée d’autant plus qu’elle fait suite à la période du confinement qui  aurait mérité un renfort en encadrement des élèves. Nous vous demandons de donner la plus grande visibilité aux opérations de mutations et de nous permettre de jouer notre rôle de contrôle pour garantir avec vous l’équité de traitement dans ces opérations. La circulaire intra doit préciser les modalités de retour des confirmations qui sont actuellement trop floues.

 Pour ce qui  est de l’urgence sanitaire qui nous préoccupe après les déclarations du Président de la république, nous demandons que l’urgence soit mise dans la vaccination des personnels volontaires dans notre académie pour éviter une fermeture des écoles qui  serait inéluctable si la situation venait à  empirer dans notre département. Qu’en est-il du calendrier des vaccinations sur notre territoire ?

   Nous tenons aussi à vous alerter sur la situation des collègues de notre académie, admissibles aux concours, qui  doivent se rendre dans l’Hexagone et seront confrontés à  des difficultés menaçant l’équité de traitement entre les participants à  ces concours.

    Je vous remercie.

    Jérôme MOTET SNALC

 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •