Le SNALC défend les intérêts matériels et moraux des personnels et n’est attaché à aucune organisation politique, philosophique, confessionnelle ou idéologique (Statuts, article 1).

Le SNALC, qui siège au CTM, est représentatif pour tous les professeurs des écoles et du 2nd degré, personnels administratifs, de santé et d’encadrement, titulaires et contractuels, AESH, AED,… Seuls le SNALC et les cinq autres organisations représentatives (cf. tableau) ont le droit de vous assister dans vos recours et de défendre votre dossier dans tous les rectorats et DSDEN comme au ministère.

Le SNALC, c’est avant tout une équipe humaine et disponible, où chaque membre est convaincu dans son action au service des personnels qu’il représente : fierté, détermination, écoute et ressource sont nos principaux engagements.

Le SNALC depuis 1905

Lors de sa fondation le 21 avril 1905 dans la salle des fêtes du lycée Louis-le-Grand, le SNALC porte le nom de Fédération nationale des professeurs des lycées de garçons et de l’enseignement secondaire féminin. Au nom de la « valeur de l’enseignement secondaire », il s’oppose d’abord à la transformation des « professeurs adjoints » (simples bacheliers)

Le SNALC est représentatif

Aux élections d’octobre 2011, à l’issue d’un scrutin électronique marqué par une forte abstention et de nombreux dysfonctionnements qui ont donné lieu à des recours devant le Conseil d’État, à 1600 voix près, il n’obtient pas de siège au Comité technique ministériel. Le SNALC conserve cependant un siège au CSE. À ce titre il prend notamment une part active à la concertation

Les idées du SNALC

Depuis sa création, le SNALC est attaché à un enseignement public de qualité, fondé sur la transmission des connaissances, dans le respect des disciplines, avec des programmes et des horaires nationaux, des examens anonymes afin de donner aux jeunes générations une meilleure compréhension du monde et par là même, une plus grande maîtrise de leur avenir. Pour le SNALC, les méthodes