Site du SNALC Réunion - CATEGORIES
Vous êtes iciAccueil>PORTAIL>CATEGORIES

CATEGORIES (174)

Catégories enfants

Certifiés

Certifiés (10)

HISTORIQUE

Le CAPES est relativement récent. Avant la seconde guerre mondiale, il existait dans les lycées deux catégories de professeurs les "agrégés" et les "licenciés" (titulaires d'une licence).
Après avoir transformé les écoles primaires supérieures en collèges modernes, le régime de Vichy crée par le décret du 28 décembre 1941 le certificat d'aptitude à l'enseignement des collèges (CAEC). Le concours, ouvert aux licenciés, porte sur ces disciplines : lettres-philosophie, lettres classiques et modernes, histoire-géographie, langue vi­vante, maths-physique et sciences physiques et naturelles. Une partie des épreuves était fortement professionnalisée. Cependant, à la Libération, le CAEC est jugé encore trop élitiste.
Par un décret du 1er avril 1950, Yvon Delbos le remplace par le Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Public du Second degré (CAPES « Ancien régime »). Les candidats de ce concours passent alors des épreuves pédagogiques avant de subir des épreuves scientifiques.
Le décret et l’arrêté du 17 janvier 1952 (CAPES « Nouveau régime ») inversent cet ordre : «Le concours pour l’obtention du CAPES comprend deux parties indépendantes: premièrement une partie théorique qui comporte des épreuves écrites et une épreuve orale ; deuxièmement une partie pratique pendant un an après la partie théorique ».
La même année sont institués les Centres pédagogiques régionaux (CPR) chargés de former les lauréats des épreuves théoriques du CAPES.
De 1957 à 1978 l’Etat opère un pré recrutement des professeurs à bac +1 en créant dans les Instituts de préparation à l’enseignement secondaire (IPES).
Des CAPES sont créés dans les principales disciplines, puis dans les spécialités plus rares comme le chinois en 1964, les sciences économiques et sociales en 1969 (décret du 31 mai 1969), l’arabe en 1973, le breton en 1985, la documentation en 1989 (Arrêté du 16 juin 1989), le Corse en 1991 (Arrêté du 30 avril 1991), le néerlandais en 1996 (arrêté du 26 juin 1996)ou le créole en 2001 (arrêté du 9 février 2001) …
L’arrêté du 20 mai 1986 a créé le CAPES internes (BOEN spécial n° 5 du 26 juin 1986).

Voir les éléments...
P.EPS

P.EPS (17)

HISTORIQUE

Le 25 novembre 1869, est créé le CAEG (Certificat d’Aptitude à l’Enseignement de la Gymnastique. Il n'est toutefois pas obligatoire pour enseigner l'EPS qui était jusque là le fait de militaires ou de professeurs de gymnastique privés.
En 1908 est créé le degré supérieur du CAEG.
Le 12 août 1931 est instauré le CAEP (certificat d’aptitude à l’E.P), diplôme obtenu en un an.
Le 31 juillet 1933, le CAPEP (certificat d’aptitude au professorat d’EP) diplôme obtenu après une formation de 2 ans. On ne peut rentrer qu'avec le bac ou le CAEG supérieur.
L’EPS apparaît au baccalauréat comme une matière facultative en 1941.
Le 31 décembre 1943 le régime de Vichy met en place le Certificat d'aptitude au professorat d'éducation physique et sportive CAPEPS.
Le décret du 28 août 1959 introduit pour la première fois l’obligation d’une épreuve d’EPS au baccalauréat.
Le 28 mai 1981 l’EPS est transférée du ministère de la jeunesse, des sports et des loisirs au ministère de l’éducation nationale.

Voir les éléments...
P.E.G.C

P.E.G.C (4)

LE SNALC et les PEGC

 

  • Le SNALC se bat pour une revalorisation indiciaire significative du corps des PEGC et un rattrapage immédiat des traitements.
    – alignement des indices de la classe normale sur l’indice terminal 657 au 11e échelon,
    – alignement des indices de la hors-classe sur l’indice terminal 740 au 6e échelon.
     
  • Le SNALC se bat pour l’amélioration de votre statut.
    – respect des droits statutaires,
    – maintien strict du volontariat pour les remplacements de courte durée,
    – volontariat pour la bivalence,
    – volontariat pour tout enseignement en SEGPA.
     
  • Le SNALC se bat pour des perspectives de carrière claires et connues de tous.
    – accès de tous à la classe exceptionnelle transformée en 7e échelon de la hors-classe avec l’indice 782.
     
  • Le SNALC se bat pour une amélioration de vos conditions de travail.
    – calme et sécurité doivent être assurés dans tous les établissements, pour permettre les apprentissages et la transmission des connaissances sur tout le territoire, y compris dans les établissements classés ZEP ou plan violence,
    – renoncement à l’utilisation des collèges comme laboratoires pour expérimentateurs pédagogistes,
    – restitution des heures de cours disciplinaires supprimées avec la mise en place des IDD.
Voir les éléments...

Le nouveau bac AGORA à la rentrée 2020, la réduction de 50 % des effectifs élèves, à l’horizon 2022, illustrent parfaitement le délire managérial de nos instances dirigeantes, leur incapacité à reconnaître leurs erreurs. Les PLP et les élèves de la voie pro en sont malheureusement victimes.

Le bac AGORA ou le Bac pro secrétariat réinventé.
Le futur bac AGORA réintroduit l’enseignement de la comptabilité et supprime le pôle projet. Ceci répond aux attentes des professionnels et des enseignants. Le SNALC s’en réjouit. Avec ce toilettage, les compétences professionnelles de ce bac ressemblent à celles du bac pro secrétariat. Cependant, un point essentiel est absent. La demande du SNALC d’une épreuve certificative propre à la maîtrise de la langue française n’a pas été retenue. Serait-ce trop demander d’un bachelier, dont le coeur de métier est la communication, qu’il maîtrise la langue française écrite et orale ou l’« Expression française adaptée aux relations administratives » comme précisé par un amendement de dernière minute de l’administration ? Ce n’est pas le point de vue des entreprises qui, agacées par une cohorte de bacheliers trop souvent illettrés ou innuméristes, font faire une dictée aux candidats ou vérifient la maîtrise des tables de multiplication comme premiers tests d’embauche.

Malheureusement pour les ex PLP secrétariat comptabilité futurs ex PLP GA, le mot «projet» n’a disparu que du référentiel bac pro Agora.

Les collègues déjà épuisés par l’absurdité du bac pro GA et lassés de ne pas avoir été entendus doivent, à présent, faire face au verbiage de leur hiérarchie académique qui leur présente la reconversion forcée induite par la réduction du flux d’élèves comme un projet personnel de mobilité de carrière, à réaliser sur leur temps personnel. Ce qui fait écho au «protocole» national qui comme l’a dénoncé le SNALC n’est qu’un recueil des dispositions réglementaires existantes pour une mobilité professionnelle choisie. En outre, se profile de nouveau le spectre des régions académiques et l’enseignant du 21ème siècle…

Pour la gestion des personnels comme pour la pédagogie, le SNALC revendique un retour à l’essentiel.

Assez de comités de pilotage, de chefs de projet mais une reconversion financée par notre employeur, comme c’est le cas dans le privé, par le biais de décharge de cours. Assez de pédagogie de projet, de projet d’orientation mais un enseignement solide des savoirs fondamentaux et une certification sincère des acquis des élèves.■
 

La présente note de service a pour objet d’apporter des précisions relatives aux principales dispositions applicables s’agissant des modalités d'examen des dossiers constitués en vue d’une intégration dans le corps des professeurs agrégés par liste d’aptitude sous réserve de modifications. 

Lire la suite en accédant aux documents

 


Mise en place à la rentrée 2019, la réforme du lycée professionnel de Jean-Michel Blanquer est largement contestée sur le terrain. Pour les risques "psycho-sociaux" qu’elle ferait courir aux professeurs comme pour la détérioration qu'ils dénoncent de la formation donnée aux élèves.



Transmettre des « compétences de pointe », créer « un tremplin vers une insertion immédiate », répondre aux « défis de l’économie et de la société »… Bref, atteindre « l’excellence ». Avec la réforme du lycée professionnel, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, entendait rénover en profondeur une voie longtemps laissée pour compte avec, au programme, une « meilleure articulation entre enseignements professionnels et enseignements généraux », la mise sur pied d’une « offre adaptée à la réalité économique », via un regroupement en classe de seconde des formations en « familles de métiers » pour une « spécialisation plus progressive » et enfin, une « consolidation des savoir-faire et savoir-être tout au long de la formation » (...)

 

Lire la suite sur le site de Marianne  

La rémunération des enseignants contractuels à La Réunion est particulière en période de rentrée scolaire car notre date de rentrée le 14 août 2019 ne correspond pas à celle de la métropole, le 1er septembre.

Cela influe sur les modalités de versement et de mise en œuvre des paiements pour la rentrée 2019 pour les contractuels en CDD.

En grande partie, la majorité des enseignants contractuels sont nommés à la date de la pré-rentrée (le 14 août 2019).
Dès la prise effective du poste, l’agent contractuel signe le procès verbal d’installation (PVI) avec la date réelle de la prise de fonction pour servir de justificatif du service fait.

Tous les agents installés dans leurs fonctions avant le 05/09/2019 (date du départ paie) seront alors rémunérés de la manière suivante :
- à la fin du mois de septembre, est versée la paye de septembre
- à la fin du mois d’octobre, est versée la paye d’octobre et la régularisation des jours du mois d’août.

Les agents installés après le 05/09/2019 sont pris en charge sur la paie du mois d’octobre avec versement d’un acompte au début du mois d’octobre.

La demande d’acompte est faite de manière automatique par le service de gestion. Il n’est plus nécessaire de la demander.


Syndicalement,

Valérie VITRY
Vice-Présidente académique du SNALC  

Le SNALC, syndicat des Plp, reste majoritaire dans les CA des LP à La Réunion.
Le SNALC accentue son avance en nombre de sièges et de voix.
Le SNALC est le seul syndicat à sièger dans tous les CA des LP.  

Pour accéder aux résultats cliquez sur l'image

 

Le temps de travail et le crédit d’heures

Les 1607 heures (article 1 du décret 2000-815 du 25 août 2000) se répartissent sur une période d’une durée minimale de 39 semaines et d’une durée maximale de 45 semaines (article 2 du décret 2003-484 du 6 juin 2003).

Il est recommandé d’établir des contrats d’une quotité égale ou supérieure à 50%.
Il y a 36 semaines en présence des élèves, les autres semaines constituent les semaines administratives (service vacances). Seuls les AED mis à disposition des collectivités territoriales sont recrutés sur une période de 45 semaines. Les congés sont « imposés » aux AED en fonction du calendrier scolaire.

 

Lire la suite sur le site du SNALC national
 

Dans un nouveau rapport du 12 septembre 2019, « L’école et le sport, une ambition à concrétiser », la Cour des comptes passe au crible l’enseignement de l’EPS. Il coûte à l’État 4 milliards d’euros pour des bénéfices selon elle trop peu visibles.

-Concernant les activités sportives des mercredis après-midi, le rapport annonce que lorsque « l'adhésion à l'association est faible, les trois heures fléchées vers l'animation du sport scolaire pourraient être remises à la disposition du chef d'établissement... ».

 

Pour le SNALC, la menace de récupérer les volumes horaires jugés peu rentables devrait d’abord inciter l'institution et l’UNSS à redonner au sport scolaire les moyens de vivre. Au lieu de cela, les professeurs d’EPS s’épuisent dans des tâches croissantes de gestion, d’obtention de moyens et de créneaux de fonctionnement, voire de collectes de fonds, indignes, qui détériorent leur motivation et l'efficacité de leurs associations sportives.

- Concernant l’EPS, le rapport note la « divergence profonde de vision entre la conception de l'instruction physique et sportive en tant que discipline d'enseignement et les attentes du mouvement sportif ».

Collègues AED,
Une nouvelle fois le snalc vous défend et vous avertit.
Après vous avoir permis d obtenir un statut aed et une avance sur la paie de septembre, le SNALC vous informe du danger qui vous guette avec une modification sur les intitulés de votre paie.
Un avenant qui devra être voté dans les Conseils d Administration des EPLE, changera l'indexation dont bénéficient les AED par une indemnité de sujétion présentée comme équivalente.
Le danger est de voir à court terme la fin de votre salaire indexé Réunion.


Le SNALC demandera dans les nombreux CA où il a des élus des garantis et des explications pour défendre les AED.
Pour les élections au CA de fin septembre, collègues AED donnez aux élus snalc de vos établissements le pouvoir par votre vote de vous défendre.


Comptez sur le SNALC, comme depuis toujours, pour vous défendre. 

Guillaume Lefevre

Secrétaire National snalc à l Enseignement professionnel.
0692611646 

Le SNALC Réunion était présent en pôle position à l'ESPE pour accueillir et informer les stagiaires.
Merci à tous les plp s1 pour leur aide et leur accueil auprès des stagiaires de leur établissement.
 

 
ProfileÀ l’approche de la fin de l’année scolaire, vous êtes nombreux à nous interroger sur vos droits à rémunération pendant la période des vacances estivales. Petit tour d’horizon des règles pour continuer à percevoir votre salaire pendant une période de vacances scolaires.
 
Pour les contractuels en CDI, les « petites » et les « grandes » vacances sont payées comme pour les titulaires. Pour les contractuels en CDD, plusieurs situations :
 
  • Si vous êtes affecté sur un BMP (Bloc de Moyens Provisoires), et si votre contrat a été signé à la rentrée 2018 ou avant le 30/09/2018, il doit s’achever le 31/08/2019. Vous serez alors rémunéré pendant les « grandes » vacances 2019, tout comme vous l’avez été pendant les différentes « petites » vacances 2018/2019.
  • Si vous effectuez le remplacement d’un collègue ou des remplacements successifs du même collègue absent durant toute l’année scolaire (premier contrat signé avant le 30/09/2018), la date de fin de votre contrat (ou du dernier avenant) doit être le 31/08/2019, et vous serez alors rémunéré par l’Éducation nationale en juillet et août 2019.
  • Par contre, si au cours de l’année scolaire, vous remplacez différents collègues, vous ne pouvez pas bénéficier d’un dernier contrat (ou avenant) jusqu’au 31/08/2019, et l’Administration n’est pas tenue de vous rémunérer pendant les « grandes » vacances. En conséquent, vous devrez vous inscrire à Pôle emploi, dès le lendemain de la date de fin de votre dernier contrat (ou avenant), pour percevoir l’ARE (cf. Lettre électronique n°10)¹. .

Pour être rémunéré par l’Éducation nationale pendant les « petites » vacances, ces dernières doivent être incluses entre les dates de début et de fin de votre contrat. Ainsi, si vous avez eu un contrat du 10/10/2018 au 20/01/2019, alors vous avez perçu votre salaire pendant les vacances de Toussaint et de Noël. De même, lorsque votre contrat s’achève le jour de « petites » vacances et reprend à la rentrée, sur le même poste, alors un avenant doit inclure la période de « petites » vacances. Enfin, les contractuels ne pouvant pas bénéficier de tout ou partie de leurs congés annuels perçoivent une indemnité compensatrice, conformément à l’article 10 du décret 86-83 du 17/01/1986 
 
 
Page 1 sur 13

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

11804447
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
11451
6370
95599
8771356
214970
336142
11804447

Your IP: 18.210.24.208
2020-01-19 21:42

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation