Publications nationales

Cliquer sur l'image pour accéder à l'émission

Cliquer sur l'image pour accéder à l'émission

Réuni ce vendredi 19 octobre 2018, le Bureau National du SNALC a pris connaissance des deux plates-formes appelant à la grève le 12 novembre 2018.

Le SNALC est en accord avec les préoccupations communes à ces deux plates-formes. En effet, les suppressions de postes annoncées seront néfastes à nos conditions de travail et à l’apprentissage de nos élèves.

Le SNALC est en accord avec le constat selon lequel l’investissement dans le premier degré est d’une insuffisance dangereuse. Le ministère ne semble pas avoir pris la mesure des besoins engendrés par sa volonté de dédoublements en CP et en CE1. Une fois encore, il ne fait pas montre d’un grand intérêt pour les conditions de travail ou la qualité de l’enseignement.

 

La Quinzaine Universitaire N°1421 est en ligne

Accéder à votre revue

SOMMAIRE:


VIE SYNDICALE
04 - Élections professionnelles 2018 - vote électronique : mode d’emploi

PÉDAGOGIE
06 - Une orientation en fin de seconde problématique
06 - Au secours, le b2i revient !
07 - Lycée : mais où est donc passée la section euro ?
08 - SNALC et Conseil supérieur des programmes : une rencontre qui peut compter
09 - Lettres classiques : alerte sur les VS
10 - Réforme de la voie professionnelle : qui croire ?
12 - Évaluations nationales CP/CE1 : chronique d’une séquence ratée
13 - Réforme du CAPPEI : point d’étape
13 - Mobilité premier degré
14 - Diktat(s) théoriques et pratiques pédagogiques en EPS

mercredi, 17 octobre 2018 14:05

Professeur principal ? Si j’aurais su…

Écrit par

Il y a quelques semaines, le SNALC – comme toutes les autres organisations syndicales représentatives – retoquait la deuxième mouture du projet de circulaire concernant le rôle du professeur principal. Après une première version qui faisait de cet enseignant un sous-chef devant avoir des qualités de super-héros, la seconde avait réduit un peu l’inflation des tâches, mais elle contenait des passages entiers qui ne relevaient pas du professeur principal, et la barque restait tout de même chargée.

Ce jeudi 11 octobre, le SNALC eut la surprise de voir paraître ladite circulaire — certes quelque peu modifiée — mais sans qu’un autre groupe de travail ne fût organisé, alors que le ministère avait annoncé qu’il reviendrait vers les organisations syndicales afin de produire le texte le plus consensuel possible.

Mais, faisons fi de la manière — quoiqu’elle illustre une certaine mauvaise volonté dans le cadre du dialogue social — pour nous concentrer sur le fond.

Le moins que l’on puisse dire est que l’inflation risque encore d’essouffler bon nombre de collègues.

Hier une organisation syndicale a mis en ligne sur son site ce qu’elle présente comme les projets de programmes du lycée.

Les documents qui ont été publiés – d’une manière que d’aucuns pourraient qualifier de frauduleuse – ne sont pas des programmes, ni même des projets de programmes. Ce sont des documents de travail élaborés par des commissions. Quiconque a déjà travaillé avec le Conseil Supérieur des Programmes sait que ces travaux passent ensuite devant le CSP qui les transforme, les amende… et n’est nullement une chambre d’enregistrement. Ensuite, les projets, cette fois, du CSP montent à la Dgesco et finissent au cabinet du Ministre, en subissant à chaque étape des retoquages.

Mais alors, pourquoi publier de tels documents de travail en cherchant clairement à les présenter comme des projets de programmes ? Nous savons que nos collègues des autres syndicats connaissent le système. Ils l’ont donc fait sciemment. Pour créer un effet panique ou repoussoir et fédérer en vue des élections ? Pour saborder le travail du CSP parce que ce syndicat a rejoint les positions pédagogiques d’autres syndicats béats devant le tout constructivisme (dont il regrette par écrit la disparition) et autres dogmes mortifères pour l’apprentissage de nos élèves ?

Page 2 sur 32

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

9260484
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
1495
4173
31163
6318478
88799
168964
9260484

Your IP: 18.212.92.235
2019-01-19 10:43