Site du SNALC Réunion - Publications académiques
vendredi, 26 février 2021 08:06

DECLARATION CEN 26 février 2021 SNALC

Écrit par

   Le SNALC se réjouit de la tenue de ce CEN pour échanger avec les collectivités territoriales sur les enjeux de l’Ecole à La Réunion. Nous regrettons cependant les conditions difficiles pour les participants dans le cadre de la visio-conférence.


       Si la politique nationale et académique favorise le premier degré dans les dotations pour permettre les dédoublements en zone prioritaire, elle fragilise de plus en plus la structure même du second degré avec des suppressions de postes, -70, qui pénalisent fortement la poursuite d’études de nos élèves dans ces structures.
      La réforme du collège et celle du lycée, associées à la loi de l’Ecole dite de la confiance qui prône avant tout l’exemplarité des enseignants comme condition au respect qui leur est dû, permettent d’effectuer ces coupes sombres sans que la profession puisse exprimer librement son désaccord. Le renforcement de l’autonomie des EPLE achève cette entreprise avec la mise en concurrence des disciplines, la philosophie du rendement et la mise au pas des personnels. Ceux ci sont excédés et la crise covid achève de fragiliser une profession déjà fortement ébranlée par les attaques à son autorité.


     A La Réunion, la situation est rendue plus complexe avec une démographie scolaire forte, toujours sous tension, des classes à 28 dans les collèges et plus dans les lycées, qui accueillent dans leur majorité plus de 800 élèves. L’encadrement humain y est difficile et les risques psycho-sociaux sont en augmentation. Les AED, si importants dans l’encadrement humain, recrutés trop souvent dans l’opacité la plus totale, sans qu’une commission ne se tienne pour garantir que les critères retenus sont bien en accord avec les objectifs scolaires, souffrent de cette absence totale de prise en compte de leur situation. Leur contrat peut être interrompu au bout d’un an, sans contrôle, et ils sont remerciés après six ans de fidèles services à l’Education Nationale.

vendredi, 26 février 2021 01:37

Déclaration CTA du 19 FEVRIER 2021 SNALC.

Écrit par

     Le SNALC ne peut que constater les moyens donnés au premier degré. Mais comme ils sont issus d’une politique de redéploiement de l’enveloppe globale à moyens constants, ils pénalisent fortement la politique des académies et à fortiori de la nôtre qui cumule encore des difficultés dans la maîtrise des fondamentaux, dans le passage automatique en collège et lycées malgré l’absence dans certains cas d’acquis indispensables pour la réussite des niveaux supérieurs, et enfin dans ses effectifs qui restent pléthoriques et représentent un réel tremplin vers l’échec scolaire. Déshabiller Pierre pour habiller Paul ne devrait pas être le levier d’une politique qui prétend vouloir imposer sur tous les niveaux de la scolarité des réformes structurantes.


   Pour ce qui est des LDG, nous déplorons le manque d’information et de relais de cette information aux premiers concernés, les enseignants. Ils sont en effet, comme les CPE et les AED, AESH, dans le feu de l’action quotidiennement et voient leur carrière gérée sur le mode PPCR, avec des rendez-vous de carrière qui peuvent se transformer en règlements de compte, rappels à l’ordre de se taire, véritable mise au pas des personnels, ce qui est clairement une atteinte aux droits fondamentaux de nos collègues. La loi de l’ecole de la confiance, il est vrai a tracé le sillon avec le devoir d’exemplarité, déjà interprété avec tant de subjectivité ici et là. Ici, on menace un professeur s’exprimant à ses collègues en salle des professeurs sur la nécessité de réagir contre les intrusions de parents contre un collègue, d’un rapport à la Rectrice, là on envoie des professeurs compléter leur service dans un autre EPLE alors que le besoin élèves y est, avec, cerise sur le gâteau, des HSA sur les 2 étabs….

mercredi, 17 février 2021 13:11

DECLARATION SNALC, CTA 10 février 2021

Écrit par

Mme La Rectrice, mesdames et messieurs les membres du CTA de l’académie de La Réunion, un point sur l’organisation en hybride de cette réunion que nous dénonçons alors que vous nous avez proposé du présentiel pour la séance précédente. Nous espérons que tant de précautions sont prises dans les cantines !


       Vous avez placé l’année 2021 sous les signe de la paix et de la confiance ! Votre mission doit être fort ardue car notre ministre ne s’est pas montré à la hauteur de ces principes défendus par l’ONU !


        En effet, après une réforme du collège de 2015, calamiteuse, qui a achevé de saper le moral des équipes enseignantes en banalisant la remise en cause par tous : le boucher, la banquière, la notaire, le sans emploi, de la pédagogie des professeurs, avec une stigmatisation des sections dites d’excellence, élististes, on a eu droit à la loi sur l’école de la confiance qui, par un tour de passe-passe, a affaibli encore l’enseignant en lui exigeant une exemplarité et un engagement conditionnant le respect des usagers de l’Ecole !

Le SNALC Réunion tient à réagir aux nouvelles décisions incompréhensibles du Rectorat concernant l'interdiction de se réunir à plus de 6 personnes dans les établissements scolaires à cause de la dégradation sanitaire.


Les variants sont beaucoup plus contaminants et les cas de fermetures de classes et d'écoles augmentent.


Or, les classes sont surchargées à plus de 35 élèves, les cantines sont bondées et les salles des profs ne connaissent aucune restriction en nombre.

Le SNALC Réunion demande en respectant ce principe de précaution une application claire et pour tous de cette décision afin de garantir la sécurité des élèves et des personnels.

Guillaume Lefevre
Président SNALC Réunion


 

Le SNALC Réunion dénonce la baisse des moyens horaires pour l'académie à la rentrée prochaine.
La saignée (-70 ETP) dans le secondaire pour alimenter le primaire est inacceptable.
La politique à moyens constants pour des objectifs démagogiques dessert la communauté éducative.
Le SNALC Réunion votera CONTRE la DGH au CTA.
Nous appelons tous nos représentants élus dans les CA à ne pas voter pour une DGH qui entraînent suppressions de postes et aggravation de nos conditions de travail déjà difficiles.  

 

Guillaume LEFEVRE
Président SNALC Réunion/Mayotte
Secrétaire National à l'Enseignement Professionnel 

Page 1 sur 47

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

17606880
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
12369
19747
107683
14520989
85966
491585
17606880

Your IP: 185.191.171.25
2021-03-05 16:51

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.