Site du SNALC Réunion - Info-SNALC
mercredi, 05 mai 2021 19:54

DECLARATION CAPA 4 MAI 2021 SNALC

Écrit par

 Avons nous eu tort de nous opposer au PPCR ?

 Principe du mérite mis en avant: Des collègue qui passent d'échelon en échelon à l'ancienneté avec une seule augmentation d'un an à 2 échelons à la classe normale !

 Des professeurs privés de visite de carrière au 9ème, trop anciens et discriminés car ne pouvant pas contester un avis au mieux Très Satisfaisant, jamais Excellent!

 Une formation tout au long de la carrière ! Des perspectives d'évolution professionnelle ! Où sont-elles? Au lieu de cela, une pression accrue sur le professeur de plus en plus soumis aux hiérarchies intermédiaires, dégradé dans son autorité, sommé de taire son désaccord et de communier aux réformes en avalanche, dont les augmentations indiciaires du PPCR et la classe exceptionnelle, miroir aux alouettes qui a vu une vingtaine de promotions perdues l'an dernier faute de promouvables au 1er vivier non reversées dans le second, n'ont rien changé à la crise du recrutement et au gel du point d'indice.


Car ce sont les traitements du professeur qui doivent changer, évoluer, être revalorisés, financièrement et dans leur identité professionnelle. Le préserver et savoir l'entourer quand il subit les affres de la violence, l'encourager quand des classes sont trop hétérogènes et dures à gérer. Est-ce cela que l'on voit dans les rendez vous de carrière ?


 Votre tableau, ici présenté est le reflet du PPCR ! Cachons les imperfections, taisons les souffrances et surtout pas de vague! Aucune contestation d'avis au 6ème ! Tiendrez vous compte de la remise en cause de l'évaluation des items quand elles ne reflètent pas une impartialité indispensable à cette dernière ? Peut-on laisser ces rendez-vous de carrière se transformer en règlement de compte ? Allons nous nous borner à faire correspondre les items et l'avis final ? Qu'entendrions-nous si nous évaluions avec si peu de bienveillance nos élèves ? Les choses vont elles si bien dans nos EPLE ? Aucun risque psycho social en vue ? Aucun abus de pouvoir ? Aucun épuisement professionnel ?

 Nous priver de CAPA, nous exclure des avancements des personnels est une faute grave, dont le but est, à n'en point douter l'affaiblissement de la défense des personnels qui est notre mission, en tentant d'affaiblir l'action des syndicats. Le musellement d'une profession dont l'essence est l'enseignement de l'esprit critique est un danger que nous combattrons toujours !

Je vous remercie

Jérôme MOTET SNALC  

Le SNALC a suivi les annonces faites lors de la conférence de presse de ce soir, suite aux échanges que nous avons eus avec le ministère cet après-midi * en tant qu'organisation représentative.

Si le SNALC a noté plusieurs évolutions allant dans le sens de ce que nous demandons, parfois depuis octobre dernier, le compte n'y est pas pour assurer une reprise dans les meilleures conditions possibles.

Le renforcement objectif du protocole dans tous les lycées et seulement de façon partielle dans les collèges de 15 départements ainsi que la fermeture généralisée d'une classe dès le premier cas à tous les niveaux correspondent à des évolutions que nous avons demandées. Toutefois, nous constatons que dans les écoles primaires, dans les collèges de la majorité des départements et dans l'ensemble de leurs cantines, nous serons dans des conditions similaires à celles qui ont conduit à la fermeture et au déplacement des vacances de Pâques. Pour le SNALC, c'est faire prendre aux personnels, aux élèves et à leurs familles un risque sérieux.

À ce sujet, le SNALC ne peut accepter la formule « nous assumons ce choix » employée ce soir. Ce sont les personnels de l'Éducation nationale et des collectivités qui assument ce choix, et qui en subiront les éventuelles conséquences, conséquences d'autant plus importantes que nous ne bénéficions d'aucune réelle priorité vaccinale pour les volontaires. Preuve en est que nos dirigeants n' « assument » rien du tout.

Enfin, le SNALC maintient que l'entêtement concernant notamment le maintien d'un grand oral qui n'est pas correctement préparé est insupportable. Nous sommes des professionnels dotés d'une éthique professionnelle et ne pouvons décemment nous résoudre à envoyer nos élèves passer une épreuve érigée en symbole politicien, qui désorganise encore plus notre fin d'année. Nous aborderons ce point dans un cadre intersyndical et, si l'entêtement perdure, proposerons des modalités d'action aux collègues.

 

* Lire aussi le compte rendu du SNALC sur le POINT SUR LA SITUATION SANITAIRE avec le ministère ce 22 avril.
 

mercredi, 21 avril 2021 11:37

Agression école Julie Huet

Écrit par

Le SNALC tient à dénoncer l'agression d'un professeur à l'école Julie Huet de Sainte Anne le mardi 20 avril. Il faut que le plan prévention violence soit appliqué réellement dans notre académie qui voit des agressions survenir chaque année contre les personnels enseignants.

Les personnels du primaire sont particulièrement vulnérables quand ces intrusions de parents agressifs surviennent. Il faut garantir une sécurité plus forte pour les PE qui voient de plus en plus de réactions de contestations de leur autorité.

Cela est inacceptable, et doit être puni sévèrement par la loi Il est urgent de travailler en collaboration avec les maries et les autres collectivités pour garantir la sécurité des personnels qui accomplissent chaque jour leur dure mission de service public. L'Ecole ne doit céder devant aucune forme de pression et d'irrespect de ses personnels.

Pour le SNALC  

Jérôme MOTET

Vice Président du SNALC Réunion

0692776100  

 

La Quinzaine Universitaire N°1452 est en ligne

Cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger ce numéro :

SOMMAIRE:

 

DOSSIER DU MOIS :« PROFESSEUR DES ÉCOLES DU XXIÈME SIÈCLE », LASSITUDE ET INQUIÉTUDE

    Direction d’école : des bribes de réponses
    Niveau des élèves : où sont les priorités ?
    La coéducation : une évolution inquiétante
    Formation continue : une chimère
    Semaine de 4 jours : la dérogation devient la règle
    D’enseignant spécialisé à personnel ressource : vers la fin de l’ASH ?
    Recrutement : quels professeurs des écoles pour le XXIème siècle ?
    PPCR : la prise de conscience


LES PERSONNELS

9 - Les médecins scolaires : une espèce accablée en voie d’extinction
9 - Le détachement
10 - Ne l’oubliez pas !

 

SYSTÈME ÉDUCATIF

10 - Certification en langue anglaise : my tailor is – still outrageously not – rich !
10 - Quousque tandem abutentur patientia nostra ?
11 - L’unité facultative secteur sportif en bac pro : un projet « éparpillé façon puzzle »
11 - Les PIAL : une catastrophe annoncée et confirmée

 

CONDITIONS DE TRAVAIL

12 - Travail à distance : pratiquez les gestes barrières
12 - La question sanitaire à l’école : au-delà de l’entendement
13 - Cachez cette appréciation que je ne saurais voir
13 - Décrochage scolaire : Covid-19 ou système éducatif ?

 

 
 
 
 

Même si les EPLE restent ouverts, le SNALC Réunion ne peut que constater que l'application des demi jauge dans les lycées de l'académie, en l'absence de cadrage académique, ne sont que des organisations hétérogènes et aporoximatives.


Elles ne respectent en rien la sécurité des personnels.


Le travail fait en amont par les collègues sur les demi jauges à été totalement modifié à la dernière minute par les hiérarchies intermédiaires.
Il en résulte des modifications ubuesques d'Edt et une présence d'élèves encore trop élevée dans les classes.


Le SNALC Réunion rappelle que le travail en distanciel ne doit pas être une surcharge de travail et que l'hybridation n'est pas une obligation pour les collègues.


Guillaume Lefevre
Président SNALC Réunion  

 

 

Promise à la mi-avril, la vaccination des enseignants peine à se mettre en place en France. Invité samedi soir sur Europe 1, le président du Syndicat national des lycées et collèges a dénoncé "un mensonge d'Etat" sur cette vaccination. Pour lui, les conditions d'enseignement lors du retour des élèves en classe n'auront pas changé.


INTERVIEW
La colère monte parmi les enseignants concernant la vaccination contre le Covid-19, alors que le retour en classe va avoir lieu à partir du 26 avril pour les maternelles et les primaires et une semaine plus tard pour les collégiens et les lycéens. Promise à la mi-avril, cette vaccination semble de plus en plus difficile à se dessiner en France. En début de semaine, lors d'une intervention dans une classe virtuelle auprès d'élèves de troisième, Emmanuel Macron est resté vague sur ce point, indiquant seulement que les enseignants feraient partie des publics prioritaires quand la vaccination sera ouverte aux moins de 50 ans, c'est-à-dire à la mi-juin.

 

Lire la suite sur le site d'Europe1

Le SNALC RÉUNION salue les nouvelles mesures annoncees par la Rectrice qui maintient l'ouverture des EPLE.


Le SNALC Réunion avait proposé depuis le mois de novembre 2020 la mise en place de cette continuité pédagogique en 50 % presentielle de l'école au supérieur.
Nous rappelons que la jauge à demi effectif par classe signifie une présence à 100 % pour les personnels enseignants.


Ce qui exclut une organisation en hybride imposée aux collègues.


Le SNALC Réunion sera vigilant sur ce point et dénoncera chaque organisation différente non conforme dans les lycées.


Enfin, le SNALC Réunion rappelle que les personnels de l Éducation Nationale sont prioritaires pour la vaccination et ce dès le mois d'avril.


A ce titre, nous demandons que les personnels vulnérables et volontaires soient vaccinés au plus vite.

Guillaume Lefevre
Président SNALC Réunion 

Page 1 sur 57

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

18747894
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
14580
16370
123105
15627746
141633
487321
18747894

Your IP: 54.36.149.92
2021-05-08 16:59

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.