Site du SNALC Réunion - Déclaration CEN 14 décembre 2020
mercredi, 16 décembre 2020 02:39

Déclaration CEN 14 décembre 2020

Écrit par Jérôme MOTET et Guillaume LEFEVRE.
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le SNALC a dénoncé en préambule les conditions de tenue de ce CEN et l'absence de documents de travail. Il annonce qu'il ne pourra que voter contre ces points. Le Préfet décide de remettre ces points au vote lors de la prochaine séance du CEN.

Monsieur le Préfet, Madame la Rectrice et Messieurs les représentants du CEN, le SNALC tient à revenir sur plusieurs points dans cette déclaration :
On ne vous dira pas, que la loi du silence s'abat de nouveau sur nos collègues quand ils sont face aux agressions des parents et des élèves. Nous ne vous ferons pas état, ici, des cas récents dans toute l'académie (surtout dans le Sud et l'Ouest) qui justifient nos propos.


On ne vous dira pas que la souffrance des collègues est encore plus alarmante du fait des injonctions arbitraires souvent éloignées de leur mission première : la réussite scolaire de nos enfants. Les instances démocratiques représentatives au sein des établissements sont trop souvent bafouées pour imposer un diktat interne opposé à l'intérêt de la communauté éducative. 


Monsieur le Préfet, madame la Rectrice, le SNALC vous demande de faire respecter les droits fondamentaux inscrits dans la Charte des droits de l'Homme. J'en veux pour exemple le vote à bulletin secret au CA qui dans certains EPLE n'est même plus demandé de peur des représailles.
On ne vous dira pas que le manque de personnels est criant dans le secondaire notamment avec une dotation de moins de 60 postes cette année. Avec la situation sanitaire, ce constat est d'autant plus alarmant, notamment pour les personnels agents techniques qui sont confrontés à une surcharge de travail de désinfection et de nettoyage irréalisables.


Par ailleurs, la « revalorisation» des enseignants (et assimilés) dont il est question aujourd’hui avec la prime d’équipement a été qualifiée d’«historique». Pour le moment, elle est historiquement faible et historiquement floue. Aucune garantie n’a pu être apportée jusqu’à présent quant à la volonté politique de mettre en œuvre une loi de programmation pluriannuelle, qui seule garantirait une hausse importante et pour tous de la part fixe des traitements, et ce sans contreparties. Cette volonté politique semble elle-même d’une extrême fragilité, à en juger par les arbitrages rendus concernant les professeurs documentalistes et les CPE sur l’année 2021. Le ministre nous a très souvent reproché de caricaturer ses intentions en les résumant à l’équivalent d’« un ciné et une pizza par mois ».Force est de constater que cette comparaison est bien réelle.


La situation des personnels contractuels nous paraît critique, et nous vous alertons solennellement à leur sujet aujourd’hui. On fait appel à eux pour pallier les besoins mais ils sont pour certains exclus de la cdisation à quelques encablures des 6 ans. Nous attendons toujours des actes forts sur la rémunération et le temps de service des AESH. Nous sommes également demandeurs d’un bilan sur les PIAL, ainsi que sur la formation des AESH.


De même, un bilan sur les contrats de préprofessionnalisation pour les AED serait le bienvenu car ces derniers sont les plus mal lotis. Leur mobilisation du 1er décembre illustre bien leur souffrance, leur précarité et les abus dont ils sont victimes faute de statut. Le refus de la tenue d'une commission de recrutement transparente au profit d'un clientélisme en est un exemple flagrant. Le SNALC vous a fait tant de propositions à ce sujet restées lettres mortes.

Enfin, nous dénonçons le dogmatisme qui règne lors des ateliers du Grenelle de l’éducation et qui ne reflète jamais la réalité du quotidien de nos collègues.
Le SNALC, syndicat représentatif et sur le terrain, ne manquera pas ici et dans toutes les instances où il siège de vous faire ses propositions sur l'évolution démographique scolaire et la carte des formations pour que l'excellence par la transmission d'une formation de qualité et d'avenir soit offerte à tous nos jeunes à travers les différents parcours...

Pour le SNALC, Jérôme MOTET et Guillaume LEFEVRE.
 

Lu 109 fois Dernière modification le mercredi, 16 décembre 2020 02:42

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

16969389
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
12291
19849
83224
13874212
501330
540518
16969389

Your IP: 66.249.66.56
2021-01-28 15:23

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.