Site du SNALC Réunion - Bienvenue sur le site du SNALC Réunion
Site du SNALC Réunion - Bienvenue sur le site du SNALC Réunion

Présents pour le Rectorat :
Mme Manès – Bonnisseau : Rectrice
M. FONDERFLICK : SG
M. SALLES : DAASEN

Présents pour le SNALC Réunion:
M. LEFEVRE : Président
M. MOTET : Vice-Président
M. BAUDIN : Secrétaire Académique CHSCTA

Préambule :

En préalable, notre vice-président rappelle les principes du SNALC : Syndicat laïque, libre, indépendant, apolitique, humaniste, qui prône la transmission de savoirs exigeants et le développement de l'esprit critique chez les élèves par le biais de l'acquisition d'une culture générale riche et diverse. Le SNALC fait de la transmission de savoirs de qualité le centre de son action de l'Ecole au Supérieur afin d'aider l'élève à s'épanouir pour devenir un citoyen éclairé, libre. Les AED, AESH, CPE, Professeurs contractuels et titulaires doivent être au cœur de l'attention de l'Education Nationale car ils travaillent quotidiennement dans des conditions souvent très difficiles pour faire réussir les élèves.
Les tentatives répétées de réprimer la liberté pédagogique, de censurer la parole des agents ne peuvent être tolérées dans notre institution. Le Professeur est le concepteur de sa pédagogie. Il doit, comme les autres acteurs du système éducatif, être formé aux différentes pédagogies pour mettre en œuvre et réussir son enseignement. Le SNALC, par sa présence accrue dans les CA et dans les instances représentatives où il siège, CTA et CEN dénonce les attaques aux personnels tout en étant force de proposition. Plus que jamais, le dialogue social, le respect des élus des personnels, la non entrave à la liberté d'expression syndicale sont notre combat de tous les jours pour représenter les collègues au plus près de leur métier. La force du SNALC est réelle et son essor à La Réunion et sur le territoire national montre l'adhésion des personnels à nos principes fondamentaux et à notre action sur le terrain.

I- Les AESH
Lors de son entrevue, le SNALC, via son président, a rappelé la complexité des PIAL, l'absence de présentation de ces derniers dans les CA et la nécessité d'enrichir et diversifier la formation des AESH pour qu'elle soit plus adaptée aux différents profils d'élèves rencontrés. Nous déplorons un manque de personnels AESH. Le rectorat dit demander des rallonges pour assurer le suivi de tous les élèves nécessitant cet accompagnement. 2700 AESH sur notre académie et 50 PIAL. Il sera rappelé la nécessité de faire un travail de communication auprès des établissements scolaires pour le suivi des PIAL.

Le SNALC ne peut que constater une fois de plus le mépris que voue notre ministère aux professeurs de lettres.

Dans un projet de texte sorti de nulle part et présenté ce jour en conseil supérieur de l'éducation, l'administration a encore alourdi la tâche de nos collègues, en imposant que la question de grammaire de l'oral de l'EAF puisse porter non seulement sur le programme de l'année, mais aussi sur l'intégralité de celui de seconde.

Ce n'est pas la première fois que le ministère agresse les collègues de lettres. Œuvres imposées, parcours imposés, multiplication des types d'exercices auxquels préparer nos élèves : la réforme du lycée avait déjà incroyablement chargé la barque. Le SNALC s'était battu avec succès pour éviter le pire, parvenant à faire réduire le nombre de textes imposés en voie générale comme en voie technologique, suite à un travail collectif mené en comité de suivi de la réforme.

Pourtant, alors même que notre administration est consciente des tensions existantes et des difficultés structurelles de recrutement de professeurs de lettres classiques comme de lettres modernes, elle en remet une couche. Son projet de texte n'a recueilli que 2 voix pour, contre 45 voix contre. La demande du SNALC de retrait du texte, elle, a été très majoritairement soutenue.

Le SNALC demande donc au ministère de retrouver ses esprits, et de ne pas publier le texte.

Dans le cas contraire, le SNALC appelle solennellement les futurs examinateurs à n'interroger que sur les points actuellement au programme de première, et les inspecteurs à soutenir et encourager cette démarche.

 

Communiqué de presse publié le 17 septembre 2020
Par Jean-Rémi GIRARD, président du SNALC, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La présente circulaire a pour objet, s’agissant de la gestion des personnels, de préciser les modalités d’application au sein de notre ministère des dispositions prises pour la fonction publique de l’Etat en raison de l’évolution de l’épidémie de covid-19.

Elle concerne les écoles, les établissements publics d’enseignement, les services et les établissements publics nationaux du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.


Les services et les établissements doivent veiller à la santé et à la sécurité des personnels qui sont appelés, sous les réserves précisées dans la présente circulaire, à travailler sur leur lieu habituel de travail, afin d’assurer la continuité du service public de l’éducation nationale.

 

Cliquer ici pour télécharger la circulaire

Alors que nous vivons une rentrée des classes unique, la différence entre les discours et les actes est de plus en plus intenable. Côté pile, tout va très bien, nous sommes préparés à tout, « cette rentrée s'est passée dans la joie » (sic). Côté face, nous attendons toujours nos outils de travail informatiques, souvent nos masques, et la dégradation très réelle de la situation sanitaire n'a clairement pas été anticipée. Le virus circule activement dans de nombreux départements, mais le plan de continuité pédagogique en cas de circulation active du virus n'a été mis en place nulle part. En EPS, le protocole fait reposer toute la responsabilité sur les équipes. Enfin, peut-être faudrait-il améliorer la communication interministérielle, afin d'éviter que la ministre du travail annonce que l'Éducation nationale doit trouver des solutions de garde pour des enfants qu'elle ne peut accueillir dans ses locaux.

Le SNALC, depuis le mois de juin, vous a alertés sur les insuffisances des mesures envisagées, sur l'incapacité concrète à pouvoir mettre en œuvre ce qui figure sur le papier. Il vous a remonté de façon objective et constructive les difficultés des agents dans les écoles et les établissements, qui subissent au quotidien cette impréparation.

C'est donc dans un sentiment de forte urgence que le SNALC réitère son diagnostic de manque de préparation et d'information en cas d'évolution négative de la situation. Le ministre a évoqué un protocole « plus strict » dans les médias mais qui aurait été gardé secret pour le moment : s'il existe réellement, il n'est pas sérieux que les organisations syndicales représentatives ne soient pas informées de son contenu, pour pouvoir le cas échéant en signaler les problèmes ou les manques.

Page 5 sur 91

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

15895292
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
8280
12021
83720
12837902
374733
433291
15895292

Your IP: 54.36.148.45
2020-11-28 17:22

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.