Site du SNALC Réunion - Espace P.EPS
Site du SNALC Réunion - Espace P.EPS

La reprise des enseignements en EPS est sanitairement encadrée par deux textes très récents et parfois contradictoires : le protocole sanitaire et les repères spécifiques à l'EPS en contexte COVID parus les 26 et 28 août.

Pour le SNALC la situation est intolérable. En plus de leur diffusion extrêmement tardive, des consignes se contredisent au lieu de se compléter, et placent les équipes en plein dilemme.

Le protocole sanitaire est assez clair. Il impose le port du masque pour tous, partout, en tout temps, dès le collège. L'EPS fait cependant exception à cette règle puisque le protocole précise que « le port du masque n’est pas obligatoire lorsqu’il est incompatible avec l’activité » comme les pratiques sportives. Par contre, « dans ces situations, une attention particulière est apportée à la limitation du brassage et au respect de la distanciation ».
Pour le SNALC la consigne est simple et évidente. La pratique sportive sans masque est possible si la distanciation est établie entre les élèves.

Les repères pour la reprise de l'EPS précisent cette distanciation. Elle devra être « d’au moins deux mètres en cas d’activités sportives ». Mais dans le même temps cette consigne se voit immédiatement brouillée. En effet, la distanciation devra s'opérer « sauf lorsque la nature de la pratique ne le permet pas ». Que suggère une telle formulation ? Les activités de combat en EPS seraient-elles possibles car, par nature, elles requièrent des contacts constants ? Même question pour les sports collectifs, l'acrosport... N’y a-t-il pas contradiction avec le protocole ?
Pour le SNALC, une telle ambiguïté est inadmissible dans un texte de cadrage. La profession est perdue. Chacun y va de sa propre analyse, des débats, des tensions s'installent sur les réseaux, dans les réunions de pré-rentrée, et des propositions divergent au sein des équipes.
Pour le SNALC, avant tout, et conformément au protocole, toute activité réalisée sans masque en EPS doit respecter des distances interindividuelles de deux mètres. De ce fait, et bien que nous le déplorions, de nombreuses APSA devraient se voir exclues des programmations.

C’est semble-t-il le cas des sports collectifs. Les repères pour la reprise de l’EPS, décidément plus déboussolants qu’éclairants, stipulent que « les gymnases permettent la pratique de nombreuses activités physiques autres que les sports collectifs (step, danse, préparation physique, ateliers de gymnastique, etc.) ». Là encore, que faut-il comprendre ? Les sports collectifs doivent-ils être proscrits ? Pratiqués avec distanciation et donc dénaturés ?
Pour le SNALC, ce type de formulation génère des doutes insupportables. Si des activités sont interdites, non recommandées ou praticables sous conditions, il faut l’écrire ! Les incertitudes et les interprétations hasardeuses ne sont pas de mise en situation de tension sanitaire.

En espérant que des précisions plus claires émaneront rapidement des inspections pédagogiques régionales, le SNALC demande des clarifications urgentes et dénonce l'envoi aux équipes de consignes abracadabrantes qui les engagent à opérer des choix qui ne devraient pas leur incomber.

L’affaire Sarah Abitbol secoue le monde du sport, d’autant qu’elle coïncide avec l’enquête de Disclose « Le revers de la médaille » qui révèle l’existence de 77 affaires d’abus sexuels, concernant 276 victimes de moins de 15 ans, dans 28 sports et note « des rêves de podium brisés. De jeunes athlètes murés dans le silence. Des enfants traumatisés, n’osant plus courir, nager ou combattre. Des centaines de victimes démunies face à l’omerta, au déni et à l’ignorance de la grande famille du sport ».

Le monde du patinage, mais aussi ceux de la gymnastique, de la natation, du judo, de l’athlétisme, des sports collectifs ... sont touchés. Ils amènent 54 athlètes olympiques à signer une tribune «Il est temps de donner de la voix» dans le Parisien, en soutien aux victimes. Pourtant le phénomène n’est pas nouveau !
 
En 2008, une enquête du Ministère de la Santé de la Jeunesse et des sports visant « l’étude des violences sexuelles dans le sport en France » démontrait que 30 % d’un échantillon de 356 jeunes de 13 à 23 ans avaient subi des formes d’abus et que le taux général des violences sexuelles dans le sport, établi autour de 12 %, était deux fois supérieur au taux national. Quand on sait qu’aujourd’hui la France compte 8 millions de jeunes licenciés une projection de ces statistiques sur un nombre potentiel de victimes s’avère glaçante.

    

Le SNALC ne peut qu'affirmer encore une fois son objection et sa résistance face au PPCR . Ce système éloigne l'avancement de carrière d’un grand nombre de nos collègues et l’éloigne aussi de l’avancement au mérite. Le PPCR rapproche malheureusement les enseignants d'un traitement technocratique basé sur l'ancienneté, la discipline, le sexe, l'âge du professeur !

     En effet, nous devons aujourd'hui départager des personnels persuadés qu'ils auraient dû avoir un meilleur avis  du Recteur.

 Or, ce dernier est contingenté , géré par des pourcentages  incompréhensibles et nous n'aurons évidement  que peu de marge pour faire évoluer les  différents cas présentés ce jour. Vous comprendrez que nombre d'insatisfaits ne se reconnaissent pas dans cette image par rapport à leur implication ( notée que « très satisfaisante ») alors que la majeure partie des items indiquent de l'excellence !( Dossiers et actes à l’appui ! )

Imaginez un tout petit instant que nos élèves  soient évalués de la sorte !

Quelles seraient d’après vous les réactions des élèves et de leurs parents ? Des recours ? Une révolution « gilets jaunes bis », une gréve ?

Dans un nouveau rapport du 12 septembre 2019, « L’école et le sport, une ambition à concrétiser », la Cour des comptes passe au crible l’enseignement de l’EPS. Il coûte à l’État 4 milliards d’euros pour des bénéfices selon elle trop peu visibles.

-Concernant les activités sportives des mercredis après-midi, le rapport annonce que lorsque « l'adhésion à l'association est faible, les trois heures fléchées vers l'animation du sport scolaire pourraient être remises à la disposition du chef d'établissement... ».

 

Pour le SNALC, la menace de récupérer les volumes horaires jugés peu rentables devrait d’abord inciter l'institution et l’UNSS à redonner au sport scolaire les moyens de vivre. Au lieu de cela, les professeurs d’EPS s’épuisent dans des tâches croissantes de gestion, d’obtention de moyens et de créneaux de fonctionnement, voire de collectes de fonds, indignes, qui détériorent leur motivation et l'efficacité de leurs associations sportives.

- Concernant l’EPS, le rapport note la « divergence profonde de vision entre la conception de l'instruction physique et sportive en tant que discipline d'enseignement et les attentes du mouvement sportif ».

samedi, 29 septembre 2018 20:07

Premier congrès E.P.S

Écrit par

Le premier congrès E.P.S. s’est tenu lundi 24 septembre 2018 au lycée A. VOLLARD en présence d’une quarantaine de collègues d’E.P.S de toute l’île, du bureau régional dont son président Jean Louis PRADEL.


Laurent BONNIN, secrétaire national à l’EPS en fut l’invité et a apporté ses connaissances pointues, son éclairage à la tenue de la journée, une journée vivante, animée par des débats riches et constructifs sans parler du déjeuner des plus conviviaux au restaurant le « Be Lounge » sur le front de mer de Saint Pierre. Différents intervenants se sont succédés au cours de la journée.


Laurent BONNIN a traité de la volonté du S.N.A.L.C. de voir à l’avenir aboutir une certification à 18 heures pour les professeurs E.P.S, a développé le concept d’une « E.P.S. autrement » centrée sur le corps, et sur l’accentuation des temps de pratiques un véritable retour pour valoriser les capacités physiques.


Nous avons abordé le sujet du miroir aux alouettes qu’est le P.P.C.R.


Marie Sylvie ROBERT a traité de l’importance de l’investissement du professeur d’E.P.S. au Conseil d’Administration et son rôle en tant que « S1 » (délégué syndical)
Jacques COSSERAT s’est penché sur les dérives de l’U.N.S.S. dont les ambitions dépassent de beaucoup ses maigres moyens et qui fonctionne grâce au bénévolat et à l’engagement désintéressé de ses animateurs.


L’absence de médecine du travail, les aménagements de fin de carrière, La gestion des handicaps ont été les thèmes sur lesquels Willy TURPIN s’est arrêté.


Cette journée s’est poursuivie le lendemain (mardi 25 sept 2018) par une rencontre constructive avec les deux inspectrices, Mesdames VOISIN et AMADEUF, occasion de présenter nos différences, nos objectifs, nos priorités et de confronter nos points de vue sur les sujets évoqués plus haut. Un compte-rendu de cet entretien sera disponible sur le site du SNALC Réunion mi- octobre.

Il reste à espérer qu’une telle journée sera renouvelée dès l’an prochain vu sa réussite et les retours positifs enregistrés.


Jacques COSSERAT et Marie Sylvie ROBERT
 

 

Accéder à l'album photo

Vous êtes conviés à une journée de formation syndicale dédiée aux professeurs d’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE.
LUNDI 24 SEPTEMBRE 2018 – 8h30/17h (repas au BE LOUNGE)

LYCEE AMBROISE VOLLARD -3, Avenue de Soweto ST PIERRE
Cette journée sera animée par le secrétaire national EPS,
Laurent BONNIN.

 

Nous y aborderons tous les sujets relatifs à l’avenir de notre profession.

Ce moment d’échanges sera l’occasion de répondre à vos questions personnelles et de trouver des solutions à vos préoccupations quotidiennes au travail.

Inscription auprès de Jacques COSSERAT : 0692 70 23 91 

 

Ou de Marie Sylvie ROBERT : 0692 04 95 95 
 

Page 1 sur 2

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

14992429
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
2088
9586
66270
11970099
218291
485338
14992429

Your IP: 40.77.167.39
2020-09-20 07:33

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.