Vous êtes iciAccueil>Info-SNALC>Publications académiques>Déontologie
dimanche, 18 novembre 2012 14:33

Déontologie

Écrit par PRADEL Jean-louis
Évaluer cet élément
(0 Votes)

pradel

JEAN-LOUIS PRADEL
Président académique

 

DEONTOLOGIEEnsemble des règles et des de­voirs qui régissent une profes­sion, la conduite de ceux qui l'exercent

 

S'il paraît aujourd'hui utile de rappeler le sens de ce mot qui s'applique tout particuliè¬rement à l'activité syndicale, c'est que depuis 6 mois, certains l'ont bafoué. A la suite de leur départ, savamment orchestré et médiatisé, 2 transfuges P.L.P du S.NA.L.C. passés au SNETAA, ne cessent de multiplier les mensonges, les ca¬lomnies, les pressions et les manipulations à l'égard des adhérents P.L.P. du S.NA.L.C.


MENSONGE que de déclarer à l'occasion d'une conférence de presse que « LES élus PLP passaient à F.O. » puisqu'en fait il s'agissait de 2 commissaires paritaires académiques sur les 8 obtenus par le S.NA.L.C. lors des élections pro-fessionnelles d'octobre 2011.


MENSONGE majeur que celui qui a consisté à faire croire à ceux qui les ont suivis qu'ils intégraient Force Ouvrière, une centrale syndi¬cale aux « idées proches de celles du S.NA.L.C. » (c'est faire peu de cas des positions de cette organisation lors des votes au CSE, essentiellement des refus de vote et des absten-tions.). En fait ils ont adhéré -nolens volens- au SNETAA ! ... dont on ne peut dire ou écrire qu'il soit en phase avec le S.NA.L.C. sur les lycées professionnels et que la plupart d'entre eux ont combattu depuis des années. Qui a voté pour le bac pro en 3 ans ? Qui a voté contre ? Lors d'un congrès (sic) interne récent, les fonctions des 2 transfuges P.L.P. ont été confirmées au sein du bureau académique du ... SNETAA ! Bien sûr, vous ne l'avez pas lu dans la presse et vous n'en trouverez pas trace sur les sites des dites organisations.


CALOMNIE que de clamer urbi et orbi - et de préférence dans les salles de professeurs- « Le S.NA.L.C. est mort ! » pour laisser croire aux collègues qu'ils n'ont d'autre issue que de re-joindre les transfuges. Et de distribuer dans les casiers des documents attestant que Force Ou¬vrière disposerait de 3 élus titulaires PLP en CAPA, alors que cette organisation n'en a qu'1.. Elus pour 3 ans, les transfuges continuent à émarger sous le sigle de l'organisation qui leur a permis de siéger, et ce jusqu'en 2014. Il leur appartient d'en tirer les conséquences et d'adopter la seule attitude digne : démissionner de leur mandat S.NA.L.C.


PRESSIONS et MANIPULATIONS comme on a pu, hélas ! le constater à l'occasion des dernières élections aux CA. Il est inadmissible d'exercer des pressions sur des collègues qui ont eu le culot (sic) de se porter candidats sur la liste S.NA.L.C. de leur établissement. On leur fait comprendre que s'ils se maintiennent, ils le paieront dans leur carrière (promotions, muta¬tions). Difficile pour les plus jeunes et les plus fragiles de résister à de tels arguments. Quant à ceux qui, oubliant qu'ils doivent au S.NA.L.C. - et certainement pas au SNETAA- F.O. - de ne pas être aujourd'hui à Créteil, ils ne méritent que mépris.

 

Si selon PLUTARQUE « l'ingratitude (...) est la marque des peuples forts », elle est surtout la marque des individus influençables. Retourner sa veste tout en restant « droit dans ses bottes » demande une certaine souplesse et peut s'avérer périlleux.


Enfin, il est pitoyable de voir les transfuges parodier les méthodes et les techniques de communication que le S.NA.L.C. a mis en place depuis des années : calendrier, réunion S1, et même le slogan libre et indépendant qui prête à sourire quand on connaît les sommes versées par les différents gouvernements à cette organisation ... comme si l'objectif visé était de créer un S.NA.L.C. bis à défaut d'imposer sa personnalité et surtout de séduire d'autres professeurs que ceux qui sont au S.NA.L.C. L'ambition est d'ailleurs clairement affichée : « laminer le S.NA.L.C. ».

 

Il est vrai qu'il faut bien justifier les heures de décharge- même si elles ne sont pas toujours à la hauteur des espé¬rances et des promesses. Gageons toutefois que cette imitation n'ira pas jusqu'à publier une revue comme celle que vous venez de trouver dans votre casier. Nombreux sont ceux qui, restés fidèles au S.NA.L.C., ne sont pas dupes, eux qui préfèrent l'original à la copie. Abraham LINCOLN disait qu' « on peut tromper le peuple une partie du temps, tromper une partie du peuple tout le temps, mais on ne peut pas trom¬per tout le peuple tout le temps. » Gare au mi¬roir aux alouettes !


Il y a quelque temps déjà LA FONTAINE a répondu aux plagiaires. Sa leçon est toujours d'actualité et mérite d'être méditée :

 

Un paon muait : un geai prit son plumage ;
Puis après se l'accommoda ;
Puis parmi d'autres paons tout fier se panada, Croyant être un beau personnage.
Quelqu'un le reconnut : il se vit bafoué,
Berné, sifflé, moqué, joué,
Et par messieurs les paons plumé d'étrange sorte ;
Même vers ses pareils s'étant réfugié,
Il fut par eux mis à la porte.
Il est assez de geais à deux pieds comme lui,
Qui se parent souvent des dépouilles d'autrui,
Et que l'on nomme plagiaires.
Je m'en tais, et ne veux leur causer nul ennui :
Ce ne sont pas là mes affaires.


Jean-Louis PRADEL

 

Dernière heure : allant toujours plus loin dans la démagogie, des commissaires paritaires annoncent fin octobre aux collègues qu'ils vont bénéficier d'une promotion - alors que la com-mission compétente ne se réunira qu'en décembre. A vouloir être trop zélé, on s'expose inévitablement à des déconvenues.

 

Extrait de la nouvelle revue académique du SNALC REUNION

 

Lu 3293 fois Dernière modification le lundi, 19 novembre 2012 08:37
Plus dans cette catégorie : « Revue académique 2012 It's the end* »

Accès webmaster

Mention C.N.I.L

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : snalc@snalc-reunion.com

Visiteurs

9083082
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Mois en cours
Mois dernier
Tous les jours
3795
6886
20416
6132490
80361
223053
9083082

Your IP: 34.228.30.69
2018-12-12 21:30