Catégories, les dernières publications

    Le SNALC, seul syndicat à avoir voté POUR la création du corps des AED n’a cessé de demander que ces personnels ne subissent plus les retards de paiement inhérents à la rentrée. 

Le SNALC demande que les avances données depuis cette pétition le soit cette année de nouveau. Leur statut va changer probablement bientôt. Le SNALC ne cesse de demander la légitime mise en place de commissions lors des embauches et des réelles validations d’acquis et de l’expérience pour qu’ils obtiennent, en cas de non réussite au concours, une reconnaissance de l’expérience professionnelle acquise. Bien entendu, nous leur proposons des positions éligibles sur nos listes SNALC pour dénoncer les abus et le manque de transparence dans leur gestion.


   Le SNALC milite pour que l’embauche et le renvoi ne soient plus l’affaire d’une personne mais bien du CA. Une émanation de ce dernier doit d’ailleurs être constitutive de cette commission d’embauche pour en garantir la transparence.


   Le SNALC a demandé au dernier CTA, qu’en raison du nombre et de l’importance de ces personnels, un département soit créé au rectorat pour traiter de tous les aspects de leur gestion.
   Les AED, comme les professeurs sont des fusibles, directement concernés par la violence scolaire et le mal être au travail. Il est indigne de continuer à ne pas travailler sur ces questions qui les touchent particulièrement.

   Le SNALC académique Réunion.

Vous êtes conviés à une journée de formation syndicale dédiée aux professeurs d’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE.
LUNDI 24 SEPTEMBRE 2018 – 8h30/17h (repas au BE LOUNGE)

LYCEE AMBROISE VOLLARD -3, Avenue de Soweto ST PIERRE
Cette journée sera animée par le secrétaire national EPS,
Laurent BONNIN.

 

Nous y aborderons tous les sujets relatifs à l’avenir de notre profession.

Ce moment d’échanges sera l’occasion de répondre à vos questions personnelles et de trouver des solutions à vos préoccupations quotidiennes au travail.

Inscription auprès de Jacques COSSERAT : 0692 70 23 91 

 

Ou de Marie Sylvie ROBERT : 0692 04 95 95 
 

Ces postes sont pourvus par voie de mise en détachement.

Poste de directeurs/trices de comité régional du sport universitaire vacant dans l'académie de Nice et susceptibles d'être vacants dans les académies de Lille, Orléans-Tours, Strasbourg.

Intitulé du poste :

Directeur régional de la Fédération française du sport universitaire.

Profil :

Enseignant d'EPS titulaire, chargé de la mise en œuvre de la politique, nationale et régionale de
la FF Sport U.

Missions :

Le directeur régional assiste le directeur national et les directeurs nationaux adjoints, dans la mise en œuvre de la politique sportive, définie par le comité directeur de la fédération.

Il est le conseil du président de la ligue du sport universitaire

Il assure également l'exécution des décisions du comité directeur de la ligue du sport universitaire.

À ce titre, il devra :

- assurer la gestion sportive, administrative et financière de la ligue du sport universitaire ; 

Lire la suite sur le B.O.E.N

ProfileChers collègues,
La commission des Voeux et Barèmes des personnels non titulaires doit se tenir prochainement.
N’hésitez pas à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., toute information importante (priorité médicale, admissibilité au concours) qui entraînerait une modification forte du barème afin de mieux suivre votre dossier en commission.

Vous recevez un courrier écrit de notre part suite à la commission avec votre barème retenu, votre rang de classement et votre discipline d'affectation.
 
Bien cordialement
Valérie VITRY
Vice-Présidente académique
Patrice TROADEC
Commissaire du SNALC chez les non titulaires.  
Profile.La fiche de suivi hors classe (tous corps confondus) est en ligne.

 

 

Accéder à la fiche de suivi

 
ProfileCette CAPA va à l’encontre du principe même de parité et de représentativité des collègues de l’académie car elle empêche des élus, sous prétexte d’être promouvables de siéger. Ne siégeons-nous pas pour la hors classe alors que nous sommes promouvables ? Qu’en sera-t-il pour la nouvelle hors classe ? Y a-t-il devoir de confidentialité pour tous les membres ? Elle est donc contestable dans sa forme car nous sommes réduits à un rôle d’experts pour beaucoup de commissaires paritaires !

Dans le fond, les décrets, les arrêtés, les notes de service semblent se contredire ou du moins manquer de clarté. Et nous essuyons les plâtres d’une mise en place bancale de la nouvelle carrière ! Des collègues ayant exercé sur des activités dites à promotion, se voient exclus du premier vivier car pas affectés sur le poste. A titre d’exemple, l’activité de formateur doit être conforme au décret du 20 juillet 2015 qui l’instaure! Impossibilité d’avoir les 8 ans !Ont-ils moins bien fait pendant ces années sur la fonction ? Faut-il être affecté sur ce genre de postes ou en exercice sur ces missions ? Qu’en sera-t-il de la promotion2018 qui doit couvrir 5.02% du corps (2.51% pour 2017).
Page 1 sur 16