jeudi, 06 septembre 2018 13:41

Le SNALC demande de la transparence et de la reconnaissance pour les AED et reste vigilant et actif en cas d'atteinte à leur statut

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

    Le SNALC, seul syndicat à avoir voté POUR la création du corps des AED n’a cessé de demander que ces personnels ne subissent plus les retards de paiement inhérents à la rentrée. 

Le SNALC demande que les avances données depuis cette pétition le soit cette année de nouveau. Leur statut va changer probablement bientôt. Le SNALC ne cesse de demander la légitime mise en place de commissions lors des embauches et des réelles validations d’acquis et de l’expérience pour qu’ils obtiennent, en cas de non réussite au concours, une reconnaissance de l’expérience professionnelle acquise. Bien entendu, nous leur proposons des positions éligibles sur nos listes SNALC pour dénoncer les abus et le manque de transparence dans leur gestion.


   Le SNALC milite pour que l’embauche et le renvoi ne soient plus l’affaire d’une personne mais bien du CA. Une émanation de ce dernier doit d’ailleurs être constitutive de cette commission d’embauche pour en garantir la transparence.


   Le SNALC a demandé au dernier CTA, qu’en raison du nombre et de l’importance de ces personnels, un département soit créé au rectorat pour traiter de tous les aspects de leur gestion.
   Les AED, comme les professeurs sont des fusibles, directement concernés par la violence scolaire et le mal être au travail. Il est indigne de continuer à ne pas travailler sur ces questions qui les touchent particulièrement.

   Le SNALC académique Réunion.

Lu 19 fois