jeudi, 26 juin 2014 14:25

CAPA de Révision de note administrative, déclaration SNALC/FGAF

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La note administrative représente pour les collègues un élément important de l’année scolaire, elle a lieu tous les ans contrairement à la note pédagogique et reflète parfois de bonnes relations, ou de mauvaises, ou  au- delà, des rapports tendus avec le corps de direction, des problèmes de vie scolaire, d’ambiance de travail correcte ou exécrable.

            Le SNALC/FGAF s’inquiète de la recrudescence des tensions entre les membres de la communauté scolaire et demande qu’on cesse les pressions sur les collègues pour gonfler les notes, pour faire moins de rapports d’incident ou pour que ces derniers se taisent et acceptent une ambiance très difficile sans broncher. Il est urgent qu’on se penche sur ces situations, critiques dans certains établissements de l’île, inquiétantes dans certains éclairs revendiquant un affranchissement des programmes nationaux et des méthodes ludiques au détriment d’un enseignement de qualité exigeant pour tous. 

Il est clair que la non réforme des collèges et que la fin des DIFPAC, le peu d’ambition pour les SEGPA, les déclarations ahurissantes sur une notation soi-disant trop dure ne font rien pour apaiser les choses. Il est plus inquiétant encore d’entendre des collègues ne pas oser faire appel de la note de peur de se voir attribuer un mauvais service ou un emploi du temps médiocre. Le SNALC demande que les rapports dégradés entre les membres de la communauté soient pacifiés et que le Rectorat intervienne quand la qualité de vie au travail pèse sur la santé des agents.

 

            Pour les 65 demandes de révision de notes du  présent document, il faut distinguer 48 baisses automatiques pour des notes hors grille ou  des augmentations supérieures à la moyenne et 15 demandes de révision pour insatisfaction de l’avancement accordé. Nous serons vigilants dans ces cas à  ce que le blocage imposé ou la faible avancée soient justifiés et non motivés par d’autres raisons. Que dire des reproches faits à  des personnels absents pour raison médicale ou dont l’attitude est jugée « pas assez collaborative et raisonnable »? Il faut malheureusement essayer de faire preuve de divination ou savoir lire entre les lignes pour comprendre par ellipse ce qui  est reproché au  collègue ! Des remarques aussi sibyllines sont peu propices aux bons rapports entre notateur et personnel noté.

 

            On aura l’occasion d’évoquer au  cas par cas ces situations. 

Lu 1619 fois Dernière modification le jeudi, 26 juin 2014 14:28